Acouphène et stress 

Il y a peu, l'acouphène était encore considéré et soigné comme un trouble circulatoire de l'oreille interne. Toutefois, ses dernières années, les chercheurs ont trouvé qu'il y a d'autres facteurs qui influencent l'acouphène.

Par les biais d'une étude continue de l'école médicale de Hanovre en Allemagne, les chercheurs ont découvert, à quel degré, l'état de santé général du patient joue un rôle.

Alors que certaines personnes examinées ne remarquent pratiquement pas leur acouphène, d'autres souffrent terriblement de ce bourdonnement continu. Ce dernier se termine souvent par un cercle vicieux où règne trouble du sommeil et dépression.

En fait, les personnes qui étaient le plus dérangées par leur acouphène sont également celles qui souffraient déjà de stress, de trouble physique ou qui étaient très préoccupées par leur performance. Certains de ces patients croient que l'acouphène est le symptôme d'une maladie grave. Les personnes qui sont plus calmes et qui ont un peu plus de bien-être souffrent beaucoup moins des effets psychologiques des bourdonnements dans les oreilles.

Sources: Medizinische Hochschule Hannover (Dr. Jäger) et www.netdoktor.de