Un implant cochléaire m’a donné l’envie de donner en retour 

Suite à une intervention chirurgicale et la mise en place d’un implant cochléaire, Hermund Feldborg fut tellement satisfait des résultats qu’il décida de devenir un médecin et de pouvoir à son tour aider les autres.

Hermund Feldborg, qui est maintenant âgé de 22 ans, a souffert d’une méningite lorsqu’il était enfant, et perdit une grande partie de sa capacité auditive.

Ceci fût prit en considération à l’école, mais sa capacité auditive se détériora petit à petit et lorsque Hermund commença l’école secondaire et que le niveau académique devint plus élevé, il eut certains problèmes à pouvoir suivre. Il comprit qu’il devait faire quelque chose pour améliorer sa situation, et l’implant cochléaire était la solution.

L’opération qui changea complètement la vie de Hermund

L’opération ouvrit un nouveau monde à Hermund. Tout à coup, il pouvait écouter de la musique et utiliser un téléphone mobile. Avant l’opération, l’idée de poursuivre des études de médecine était un rêve. « J’avais songé à la médecine depuis longtemps, mais je savais ma capacité auditive était une barrière. » Ceci n’était plus le cas après l’implant cochléaire. La bonne expérience du secteur de santé lui donna l’envie d’aider en retour.
Aujourd’hui, Hermund est à  mi-chemin dans ses études de médecine. Il étudie à Cracovie et même s’il se trouve loin de chez lui à Vrådal dans le Telemark, il n’est pas touché par le mal du pays, étant donné que 90% des autres étudiants sont également norvégiens. Ses études sont intenses, mais lors de ses rares temps libres, Hermund pratique le snowboard pendant l’hiver et le wakeboard en été.

Les expériences personnelles sont synonymes de compréhension

Dans le cadre de ses études, Hermund a effectué un stage pratique à ´l’hôpital universitaire de Oslo au département ORL. Il fût amené à travailler avec toutes sortes de traitements, des maux d’oreille à des cancers de la gorge. Grâce â son propre traitement contre la déficience auditive, sa compréhension en est améliorée.  « Lorsque les patients me disent qu’ils ont une mauvaise audition et ont un problème au quotidien, je les comprends, » explique Hermund. Il envisage une spécialisation en otologie, mais avec trois années d’études devant lui, il ne veut pas prendre de décision pour le moment. « On verra bien, » dit-il. Les possibilités sont là.

Compétences linguistiques améliorées

L’enseignement à Cracovie est effectué en anglais, et ceci inquiétait Hermud étant donné que ses notes du secondaire n’étaient pas aussi bonnes à cause de ses problèmes auditifs. « Je pensais que cela serait un problème, mais à l’oral, ça se passe plutôt bien. L’école de Cracovie n’est pas conçue pour les déficients auditifs, mais les professeurs parlent bien anglais et nous travaillons en petits groupes, ce qui est un avantage pour moi, » déclare Hermud. Depuis l’opération de l’implant cochléaire, Hermund a constaté que sa capacité à comprendre et assimiler les langues étrangères s’est améliorée.

Positiver est essentiel

La décision de Hermund de poursuivre des études de médecine démontre une grande initiative. « Beaucoup disent qu’il y des choses qui sont impossibles, mais vous ne pouvez en être certain sans essayer. Mon expérience me dit que la volonté est primordiale. Cela ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, » déclare Hermund. « Nous devons en profiter pendant que nous sommes en vie. »

Source: Din Hørsel, HLF (Hørselshemmedes Landsforbund) 08/2010